avis-l'apprenti-d'araluen
J'ai lu 📖

Critique et avis de « L’apprenti d’Araluen » de John Flanagan [Fantasy]

L’Apprenti d’Araluen de John Flanagan arrive en seconde position de mes coups de coeur ! Précédé évidemment par l’indétrônable saga d’Ewilan de Pierre Bottero (dont vous pouvez retrouver mon article ici !!), John Flanagran a su garder les pieds sur terre tout en nous faisans voyager dans un monde créé de toutes pièces. Je m’explique, je critique, et je vous donne mon avis dans la suite de cet article !

Résumé officiel

Will rêve de devenir chevalier, comme son père, mort en héros au combat. Mais c’est un tout autre destin qui lui est réservé. Il sera désormais l’apprenti sorcier du sombre Halt, un Rôdeur aux pouvoirs troublants, défenseur secret du royaume d’Araluen. Pour maintenir la paix du domaine, Willdoit apprendre la magie de la dissimulation et devenir une ombre parmi les ombres. Et il lui faut faire vite, car les montagnes désolées de Pluie et de Nuit murmurent que Morgarath, noir seigneur et baron félon, serait de retour… Et qu’il compterait bien reprendre le pouvoir par le feu et le sang.

Mon avis

L’histoire se déroule dans un cadre que je qualifierais de chevaleresque à l’époque de barons, des fiefs et des guerres territoriales. On y retrouve des personnages originaux, des rôles nouveaux, des idées qui sortent de l’ordinaire. Le monde en lui-même ne m’apparaît pas comme féérique et je ne m’y plonge pas totalement comme dans les livres de Pierre Bottero, mais on voyage quand même de contrée en contrée sans jamais s’ennuyer ! Les personnages sont attachants et j’ai constaté une diversité de caractère étonnant, une des forces de cette saga.

Pour tout vous dire, j’ai lu quelques tomes il y a déjà quelques années et avait été conquise dès le premier. Il y a peu, j’ai voulu reprendre, mais je ne savais plus exactement où je m’étais arrêtée ni pourquoi (j’attendais probablement que le tome suivant sorte, mais lequel? à l’époque, je n’avais pas Livraddict 😍 ). J’ai donc décidé de reprendre depuis le début et n’ai pas été déçue : toujours aussi attractif ! J’admets que le niveau d’écriture me parait simple, mais, à l’heure actuelle, je viens seulement de terminer le premier tome et souvent, vous le savez sans doute, l’écriture s’améliore au fil des romans ! Il n’empêche qu’il reste écrit de façon à ce qu’on puisse suivre en détail (et en haleine) les aventures de Will, notre apprenti rôdeur ! Pour vous donner une idée, cette saga de 12 tomes me fait penser au jeu Zelda : un héros à la condition sociale peu élevée qui doit sauver, non pas une princesse, mais le royaume contre un seigneur noir.

Et concrètement..

Note livre 18/20

On est sur un style d’écriture tout à fait correct, mais je trouve la structure des phrases très simples. Les mots restent recherchés et bien employés. Quant à l’histoire, elle tient debout, nous fait sortir de notre quotidien ordinaire, nous emporte d’aventure en aventure. Que demander de plus? Un sentiment d’évasion encore plus prononcé avec des descriptions de paysages qui nous dont rêver. Les personnages se lancent la réplique de façon naturelle, mais pas non plus trop familière. Il y a une pointe de poésie semblable à celle que l’on retrouve chez Pierre Bottero, mais encore une fois bien moins prononcée.


Un petit avant-goût !

— Pas mal, fit remarquer Gilan d’un ton approbateur.
Horace, honteux, laissa retomber son arme sur l’herbe.
— Pas mal ? s’exclama-t-il. Mais c’était mauvais ! Pas une fois je n’ai pu…
Il hésita. Il aurait été malvenu d’avouer que durant les trois ou quatre dernières minutes, impulsivement, il avait vraiment essayé de trancher la tête de Gilan. Finalement, il se résolut à nuancer ses propos :
— Pas une seule fois je n’ai réussi à briser votre garde.

Retrouvez-moi sur Livraddict grâce à mon pseudo Who Am I

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *